• 02 215 17 40
  • Vos dons et cotisations sur BE04 2100 5186 3831

Le projet Droh!me en question

Le projet de réaménagement de l'ancien hippodrome de Boitsfort (projet Droh!me) suscite de nombreuses questions et aussi de nombreuses réactions.

Nous sommes conscients des menaces d'incidences négatives du projet Drohme sur l'une des dernières grandes zones de lisières encore libres de construction, celle de l'hippodrome: obstacles à la circulation de la faune, atteinte au paysage (projet de belvédère dépassant la canopée), bruit et lumière perturbant oiseaux et chauve-souris, etc. sans compter les servitudes de mobilité impactant surtout les riverains.

 

L'article " Droh!me...ce n'est pas drôle! " paru dans notre revue 'Soignes-Zoniën' 2015-3 nous dresse le portrait de ce site resté proche de la nature et que le projet Droh!me veut transformer en parc de loisirs mixte.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Ce projet illustre une fois de plus la primauté donnée à la rentabilisation d'un projet privé plutôt qu'à la

préservation/restauration d'un patrimoine commun - la forêt - pour tous et toutes.

 

Lire à ce sujet:

 - Le résumé de la saga "Drohme" établi par les riverains (octobre 2019)

 

Derniers développements: 28 avril 2022

Hippo-dromh !me : modification préjudiciable du PRAS

Uccle-Boitsfort : modification du PRAS (Plan Régional d’Affectation du Sol) dans le cadre de la réaffectation du site de l’ancien hippodrome, situé en bordure de la forêt de Soignes, en un espace vert récréatif et éducatif d’envergure régionale.

Dans ce contexte, le Gouvernement a adopté le 20 mai 2020 un arrêté ouvrant la procédure de modification partielle du PRAS en vue de permettre le réaménagement et l’extension du parking actuel (de 428 places à 535 places) sis chaussée de la Hulpe, 51 à Uccle. Cette modification vise à affecter le terrain de zone forestière en zone d’équipement d’intérêt collectif ou de service public, compatible avec un parking.

En effet, cette modification partielle du PRAS concerne des terrains situés à moins de 60 mètres de la Zone Spéciale de Conservation (ZSC), communément appelée "Site Natura 2000". L’article 16 du PRAS prévoit que "les bois et forêts situés en zones forestières […] sont entourés d’une zone non aedificandi [non constructible], revêtement du sol compris. Elle s’étend sur une profondeur de 60 mètres à partir de la limite du bois ou de la forêt". Le parking existant et son réaménagement/extension contrevient donc à cette prescription du PRAS.

Cette modification du PRAS contourne la tenace mobilisation citoyenne autour de l’hippodrome mais également la décision du Conseil d’État jugeant qu’un parking n’a pas sa place en zone forestière.

A l'enquête du 28/03 au 27/5 2022.

Votre réaction est à envoyer avant le 27 mai prochain d'une des trois manières suivantes:

- par courrier à l’attention de Perspective.brussels, Stratégie territoriale, rue de Namur 59, 1000 Bruxelles
- depuis le site web:  perspective.brussels ( inlichtingen ook in 't Nederlands; also in english)
- à l’adresse mail: , avec copie à
 
  
  

Hippodrome_Boitsfort_Lettre_individuelle_PRAS_mai_2022.pdf   pour réagir à l'enquête publique.

Historique du dossier: ieb.be   et  natagora.be