Connexion utilisateur

amis de la forêt de Soignes - vrienden van het Zoniënwoud

Des bovins Highlands en forêt de Soignes

 

 

DES BOVINS DES HIGHLANDS DANS LA FORET DE SOIGNES

 

Depuis le printemps dernier, deux Highlanders écossais paissent dans la forêt de Soignes. Avec un peu de chance, vous aurez l'occasion d'observer ces bovins impressionnants. Un sentier vous conduit même jusqu'à leur aire de pâturage.

 

 

© Ludgard CALLENS     Arrivée des animaux sur l'aire de pâturage le samedi 22 mars 2014

 

Animaux sauvages

Au Moyen-Âge, il n'était pas rare de voir de grands brouteurs sur les prairies de la forêt. Mais on n'y en avait plus vu depuis 200 ans. Jusqu'au printemps dernier, avec l'introduction de deux Highlanders écossais (un taureau et une vache) sur l'ancien hippodrome de Groenendaal.

Et depuis la fin du mois de novembre 2014, l'aire de pâturage "Grvendael Het Block" à Groenendaal accueille un nouveau venu: un veau de huit mois que ses deux autres congénères semblent bien avoir accepté!

Les promeneurs peuvent venir admirer ces nouveaux résidents de la forêt. A travers l'enclos de l'aire de pâturage un sentier mène à une plateforme d'observation. Il faut néanmoins rester à bonne distance: les bovins des Highlands ont besoin de tranquillité et restent des animaux sauvages.

De là, il est également possible d'observer en toute discrétion les oiseaux migrateurs qui viennent y faire escale. Cette plateforme d'observation est reprise dans la liste des stations de migration en Europe. Une cabane est également prévue pour les photographes.

 

© Dirk Raes     Le troisième Highland se sent bien entouré

 

Un objectif bien précis

Les Highlands vivent de manière complètement autonome. Ils se débrouillent et cherchent eux-mêmes leur nourriture. Il se nourrissent d'herbes et de plantes et contribuent ainsi à maintenir la zone dégagée (pas d'apport de fourrage).

L'arrivée d'un troisième Highland poursuit un objectif bien précis. La vache et le taureau ont cinq ans environ. On pourrait logiquement s'attendre à les voir se reproduire mais apparemment ils doivent vivre en troupeau pour cela. Maintenant qu'un veau s'est joint au couple, ils commenceront peut-être à réfléchir à assurer leur déscandance.  Affaire à suivre, donc....

Source: e-Soignes décembre 2014