Connexion utilisateur

Menu

Présentation

 

Le 26 octobre 1909, des personnalités bruxelloises se réunissent au restaurant de Rouge-Cloître pour fonder officiellement

                                                                                                   

La Ligue des Amis de la Forêt de Soignes

  

Parmi les membres fondateurs on compte notamment l’ancien bourgmestre de Bruxelles, Charles Buls, les députés Emile Vandervelde et Henri Carton de Wiart, des écrivains parmi lesquels Emile Verhaeren et des artistes dont le peintre René Stevens (dit le Sylvain).

A l’issue de leur réunion était fondée la Ligue des Amis de la Forêt de Soignes, actuellement la plus ancienne association de protection de la nature du pays.

Toutes ces personnes fondatrices de la nouvelle association avaient un trait en commun : un profond amour de la nature et une grande admiration pour la forêt qu’ils désiraient protéger à tout prix. Ils étaient en cela les interprètes d’un large courant d’opinion qui grandissait de jour en jour à Bruxelles en faveur de la forêt de Soignes, qui venait de subir des amputations sensibles (pour la création de deux hippodromes et d’une piste d’entraînement pour chevaux de course par exemple, ainsi que pour la construction d’un réservoir d’eau de la CIBE et d’un sanatorium) et qui était l’objet d’une foule d’autres menaces.

 

En 1911, S.M. la Reine Elisabeth, en reconnaissance des services rendus par la Ligue, lui accorde son haut patronage. Pendant les deux décennies qui vont suivre, la Ligue fut — avec le Touring Club de Belgique et le groupement « Natuur en Stedeschoon » à Anvers — parmi les premières associations à se soucier de la nature au sens large. Cela explique qu’à cette époque elle compta jusqu’à 4000 membres, représentant peu à peu toutes les couches de la population.

L’objectif de départ était la protection et la défense des aspects esthétique et culturel de la forêt de Soignes, mais, déjà avant les années ’30, notre association avait élargi ses objectifs en prenant en compte les fonctions sociale et écologique de celle-ci, mettant progressivement l’accent sur les problèmes, toujours actuels, que sont la pression immobilière sur les lisières, l’extension des réseaux routiers et ferroviaires et la surfréquentation de certains sites.

 

 

                                                 © D.Letiexhe  Chemin des Oseraies

       

 

Quelques moments importants de son histoire

► 1910: opposition victorieuse à la création d'une ligne de tram entre Boitsfort et Hoeilaart
► 1920: début de la publication de la revue trimestielle de la Ligue, ultérieurement appelée
              "Soignes-Zoniën"
► 1932: quatrième tentative de l'armée belge pour employer la forêt comme champ de manoeuvres. 
               Finalement l'Etat y renonce.
► 1948: la Ligue s'oppose à un projet d'extension de l'hippodrome de Boitsfort
► 1951-55: campagne du professeur Aimé VLEMINCQ contre le projet de periphérique entre le
              carrefour Léonard et Uccle.
► 1959: classement de la forêt par A.R. du 2 décembre
► 1965: obtention de l'Administration des Eaux et Forêts de la fermeture à la circulation automobile 
               de 100 km de chemins privés du domaine
► 1971: journées bruxelloises du jumelage avec l'Association des Amis de la Forêt de Fontainebleau.
► 1983: parcellisation administrative par l'application à la forêt de Soignes de la régionalisation
► 1983-1990-1992-1997-2007: création de réserves naturelles et forestières, de zones spéciales de
             protection et de réserves archéologiques en forêt de Soignes
► 2007: depuis le 12 novembre, l'ensemble du massif est officiellement intégré dans le réseau 
              européen des sites Natura 2000
              Actions juridiques contre des projets immobiliers en lisière de la forêt et contre le morcel-
              lement du réseau écologique que constitue la forêt
2009: festivités à l'occasion du centenaire de notre association
► 2012: les ministres flamand, bruxellois et wallon signent le 30 avril le modèle de concertation dans
              le cadre du schéma de structure de la Forêt de Soignes
► 2013: premier écoduc en forêt de Soignes enjambant la ligne ferroviaire Bruxelles-Luxembourg
              (ligne 161) afin de contrer le morcellement écologique
 
 

 

Aujourd’hui et demain

 

Le danger que représentent les voies de communication est toujours bien présent comme l’illustrent les projets qui réapparaissent périodiquement et qui, parfois, finissent par se concrétiser : bouclage du ring de Bruxelles, aménagement du carrefour Léonard, élargissement de la ligne de chemin de fer 161 Bruxelles-Namur découlant de la construction du RER,…

Depuis une dizaine d’années, il est beaucoup question de problèmes liés aux changements climatiques, dont l’effet sur les forêts ne fait pas de doute mais qu’il est encore difficile à définir avec précision, les spécialistes manquant du recul nécessaire actuellement.

C’est dire que toutes les bonnes volontés intéressées par la défense et l’illustration de la forêt de Soignes sont accueillies par notre association à bras ouverts. Plus les Amis de la forêt de Soignes seront nombreux et motivés, plus ils pourront peser sur les décisions touchant à la conservation et à l’évolution de la forêt.